Acharnement judiciaire inouï contre un gilet jaune

Le cri du coeur d’un Gilet Jaune vendéen souffrant d’un acharnement judiciaire avec 174 heures passées au main des forces de l’ordre, … :

Je suis mobilisé depuis le 17 Novembre, comme beaucoup, sur les ronds points, car je ne supportais plus l’injustice. L’injustice que je subis, l’injustice dont je suis témoin, le recul de la démocratie dans notre pays, et le fait que toutes ces choses nous sont présentées comme normales.
On tente de nous faire accepter l’inacceptable.

Comme beaucoup, j’ai choisi de quitter le confort de mon foyer, de sacrifier ma famille, pour devenir acteur de mon destin, de notre destin à tous.

Avec un groupe de gilets jaunes de mon département, nous avons … ( lire la suite … )


Source: GJ19 – national

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *